Pour être parfaitement précise, je dirais plutôt que j’ai acquis le droit de me donner le titre de Coach Professionnel. Avez vous remarqué combien la culture française est basée sur la détention du sacro-saint diplôme ou titre professionnel ? 

Hors le papier officiel dûment tamponné, point de compétences acquises. Et avec le document officiel, une catégorisation qui vous poursuit tout au long de votre parcours professionnel. Le diplôme sanctionne. Sanction positive, il valide un niveau théorique de connaissances acquises. Sanction négative, il enferme dans ce niveau. Que deviennent les capacités à faire, les capacités à analyser, les capacités à développer ses potentiels dans toutes les dimensions de la vie que tout un chacun possède et met en œuvre tout au long de son parcours ?

J’entendais récemment en séance de coaching le témoignage d’une femme en situation de retour à l’emploi après avoir élevé ses enfants.

A 18 ans, elle a obtenu un Bac pro comptabilité gestion. Pendant une dizaine d’années, elle a choisi de travailler en intérim dans une multitude d’entreprises de sa région. Peu à peu, elle a développé ses connaissances des différents milieux de travail et activités qu’elle a côtoyé, affiné sa capacité d’analyse des processus internes formels et informels, aiguisé ses qualités relationnelles et son aptitude à apaiser les conflits autour d’elle. A 30 ans, elle a choisit de s’arrêter pour élever son 3è enfant. Mère de famille nombreuse à temps plein pendant 5 ans. Elle a géré 2 déménagements, dont une expatriation pour suivre son mari. Du matin au soir et du soir au matin, un job non stop, exigeant, qui met à l’épreuve les qualités physiques d’endurance et de résistance au stress, et les compétences d’organisation en milieu complexe. La gestion du changement, l’adaptation à un nouveau contexte multiculturel, l’autonomie et l’initiative n’ont plus de secrets pour elle. A 35 ans, elle décide de reprendre une activité professionnelle, forte de tous ses acquis, de tout son vécu. Le résultat est sans appel : avec un bac pro de comptabilité gestion, et un “trou dans le CV“, comme les recruteurs appellent le fait d’avoir élevé des enfants, difficile de trouver d’autres missions que des fonctions d’appui administratif. Son estime de soi au plus bas, ses illusions envolées, et sur les conseils d’un ami, elle accepte d’entamer une démarche de coaching avec moi.

Pendant quelques semaines, je l’accompagne pour l’aider à retrouver en elle la brillance de son diamant intérieur. L’écoute, la présence et le questionnement puissant sont les outils que je mets à sa disposition pour qu’elle polisse et fasse briller les multiples facettes de ses compétences techniques, relationnelles, intellectuelles. Peu à peu, elle change son regard sur elle-même pour se voir dans toute sa force, sa beauté et sa sagesse. Dans le respect, l’authenticité et la confiance, je l’aide à se défaire des croyances limitantes qui la freinent, à identifier les actions qu’elle va mettre en pratique pour trouver sa juste place dans la vie professionnelle.

2 semaines après la fin de nos séances, elle a trouvé un emploi qui lui fait briller les yeux.

Ça y est, je suis Coach Professionnelle. Et fière de l’être !